Maison des arts de Créteil - Festival Sons D'Hiver #30
Concert

Festival Sons D'Hiver #30

ARCHIE SHEPP & JASON MORAN "LET MY PEOPLE GO"

12—13févr. 2021
programmation en cours

30 ans, c’est quoi ? Le tiers d’un siècle ? Ce qui peut paraître long. À peine le quart de l’histoire du jazz ? Ce qui peut paraitre court et incomplet. 30 ans, c’est aussi l’âge exact du festival Sons d’hiver. 30 ans de découvertes, 30 de rendez-vous incontournables, 30 ans de vibrations musicales glissées dans l’oreille des spectateurs. Alors long ou trop court, à vous de voir et de recomptez ce que ces 30 ans auront résolus comme équations entre des salles prêtes à la rencontre et des musiciens souvent en avance sur leur temps mais toujours à l’heure du rendez-vous. 30 ans de plaisirs, de vertiges et de liens tissés entre les traditions afro-américaines et européennes du jazz puis renouvelées par celles venues d’autres terrains propices à renouveler les codes et les langues du jazz. Alors, 30 ans d’un festival vivant et défricheur comme Sons d’hiver, c’est finalement juste assez pour en redemander deux ou trois fois plus.

12.02 
(première partie en cours)                                                                            
Archie Shepp & Jason Moran Duo
Archie Shepp, saxophones, voix / Jason Moran, piano

Pas grand-chose d’autre à dire quand on parle de légende. Chacun a ses accointances avec le mythe. Ici la légende est à taille humaine. Celle d’Archie Shepp. Saxophoniste free féru de tradition, saxophoniste tirant la tradition dans les méandres d’une liberté qu’il a ancré à son pavillon. Tradition des origines du jazz, par exemple. Comme celle qui lie le spirituel au physique, celle des gospels et autres spirituals. On a dans l’oreille les très beaux duos qui ont lié le saxophoniste au piano de Joachim Kühn ou d’Horace Parlan. On aura désormais aussi un autre duo, empreint d’une même puissance sensible. Celui que Shepp forme avec Jason Moran, pianiste comme d’aucuns sont peintres, combinant vigueur, discours rugueux et la force d’un trait passionnément libertaire. Le duo Shepp/Moran se balade ainsi sur le terrain balisé de l’hommage aux monstres sacrés comme John Coltrane comme sur celui sans limite ni frontière des impressions personnelles échangées sur le vif.

13.02                                                                                                               
Sons D’hiver anniversaire des 30 ans  “A Celebration of Music, Life and Spirit”
Hamid Drake "A Tribute to Alice Coltrane”
Hamid Drake, batterie (Line-up en cours)

Quel serait l’héritage des femmes dans le jazz, particulièrement aujourd’hui où la société commence à faire face à quelques remous? Plus exactement quelle serait l’héritage d’une femme de jazz comme Alice Coltrane ? Africaine-américaine, tutoyant le cosmos comme la mélodie la plus intime, pianiste, organiste et imposant la harpe comme instrument moderne et déroutant, Alice Coltrane a bien d’autres facettes encore. Epouse de John Coltrane, elle l’accompagne dès 1965, prend sa part dans les recherches interstellaires du saxophoniste puis prolonge la quête sidérale, intègre la méditation à sa pratique de la musique, lance la harpe sur la voie du cosmos avant de se retirer de la musique. Que reste-t-il aujourd’hui de cette trajectoire incroyable et multiple ? Le batteur américain Hamid Drake, qui a rencontré plusieurs fois Alice Coltrane au début des années 70, convoque la mémoire de cette femme aux multiples facettes, et remet en jeu les arcanes secrètes d’une pratique imparable, en compagnie d’invités d’exception.

The Master Musicians Of Jajouka (Led par Bachir Attar) & Special Guests
Bachir Attar, rhaita, Guembri, flûte, direction / Mustapha Attar, rhaita, flûte / Abdeslam El Moudene, rhaita, flûte / Ahmed El Ballouti, rhaita, flûte / Ahmed Bakhat, violon, percussions / Abdellah Bokhzar, percussions / Mohamed El Attar, percussions + Special Guests : Shabaka Hutchings, saxophone / Hamid Drake, batterie / line-up en cours

Il y a des groupes dont les pas sont forcément précédés de légende, The Master Musiciens Of Jajouka sont de ceux-là. Ancrés dans une tradition vieille de 2000 ans, rivant au tympan de l’auditeur une transe ballottée avec force de guaitas, guembris, liras, kamanjas, bendirs et autres darboukas, les Maîtres frappeurs marocains se sont attirés, entre autres, les foudres soniques du rock, avec Brian Jones, et du free jazz, avec Archie Shepp et Ornette Coleman. Aujourd’hui, l’ensemble, dont les musiciens sont tous fils des premiers maîtres est mené par Bachir Attar, fils de Hadj Abdeselam Attar, maître leader dans les années 60. Pour cette soirée les injonctions sonores, les rites musicaux sacrés seront donc augmentés des frappes et de souffles invités dont ceux du batteur Hamid Drake et de la nouvelle étoile du jazz signée sur le mythique label Impulse!, le saxophoniste britannique Shabaka Hutchings.

 

 

 

Grande Salle
20:00

Partenaires

Maison des arts de Créteil - SONS DHIVER 2019