Chargement

Bio City Map of 11 Billion

Bio City Map of 11 Billion

Terreform One 
Une carte du monde montre l'évolution démographique des grandes mégalopoles pour les 100 prochaines années. Les données numériques ont été remplacées par des bactéries qui simulent les populations.

Une carte du monde montre l'évolution démographique des grandes mégalopoles pour les 100 prochaines années. Les données numériques ont été remplacées par des bactéries qui simulent les populations.

FR
La carte du monde Bio City est une prévision de l’évolution de la densité de la population mondiale au cours des 100 prochaines années. Elle a été modélisée en combinant toutes les villes du monde ensemble comme un système de croissance continue. Les formes de Bio City Map ont été transformées avec de l’ADN qui code des protéines fluorescentes trouvés dans les anémones de mer et les méduses. Cela permet aux bactéries d’émettre de la lumière colorée par des ampoules à UV. En fin de compte, les photos bactériennes poussent à révéler des variantes de modèles de transformation biologique dans les régions urbaines. Les bacté- ries présentes dans cette forme contrôlée et dans de bonnes conditions, se com- portent de façon presque identique aux modèles de population urbaine. En outre, la résolution de ces modèles de la ville d’origine biologique va changer avec des variables biologiques plus nuancées. Dans de nombreux cas, ils sont aussi bons que les versions informatiques, car ils sont la source dont les algorithmes sont dérivés. Avec le temps, l’installation de la cartographie peut illustrer les modèles non encore observés dans les modèles numériques typiques. C’est cette carte de la population, émergente et sans entrave, que nous souhaitons mettre en scène. En utilisant les matériaux de base de laboratoires biologiques, nous nous atten- dons à réduire l’écart entre les interprétations mathématiques idéalisés et les événements observables dans la nature.

UK
The Bio City World Map is a forecast of the world population density in the next 100 years. It has been modeled by com- bining all the world cities together as one continuous growth system. The Bio City Map forms have been transformed with DNA that encodes fluorescent proteins found in sea anemones and jellyfish. This enables those bacteria to emit red, green, yellow and blue light under long wave UV bulbs. Ultimately, the bacterial photos grow to reveal variant patterns of biological transformation in urban regions. Bacteria in this constrained form and under the right conditions, behave almost identically to urban population patterns. Moreover, the resolution of these bio-based city patterns will change with more nuanced biological inputs. In many cases, they are as good as computational versions because they are the source which algorithms are derived from. In time, the mapping installation may illustrate patterns yet unobserved in typical digital models. It is this emergent and unfettered map of population we wish to make into spectacle. By using bio lab based materials, we expect to narrow the gap between idealized mathematical interpretations and observable events in nature.

Présentée à la Biennale d'architecture de Venise 2014 www.terreform.org

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac