Chargement

Nouvelle collection d'Opticons

Maison des arts de Créteil - Nouvelle collection d'Opticons

Nouvelle collection d'Opticons

Philippe Decouflé
Un Kaléidoscope géant dans lequel le spectateur rentre pour en contrôler ses facettes.

Un Kaléidoscope géant dans lequel le spectateur rentre pour en contrôler ses facettes.

FR
Philippe Decouflé et son équipe ont imaginé et adapté de nouvelles installations, toujours autour de l’optique. Du high / low tech , avec de la video, des kaléidoscopes, des jeux de lentilles... Un univers ludique et interactif, à mi-chemin entre l’entre-sort forain et l’art contemporain.

« Enfant je rêvais de devenir dessinateur de BD. Le dessin est souvent au départ de mon processus de création. Je jette des idées, croque des images qui me passent par la tête. Ma culture, c’est la BD, la comédie musicale, la danse dans les boîtes de nuit, et...Oskar Schlemmer, chorégraphe du Bauhaus. La découverte des photos des personnages de son Ballet triadique a été une révélation. J’avais envie, depuis longtemps, de travailler avec des formes géométriques simples : un cube, un triangle, cela me plaisait d’observer comment ces lignes, ces volumes, se comportaient entre eux. Alwin Nikolaïs m’a enseigné l’importance de la lumière et du costume, l’assurance qu’on pouvait tout mélanger. Techniquement c’est Merce Cunningham qui m’a le plus formé à la danse. A New York, j’ai suivi les stages de vidéo que lui-même donnait : passionnant. J’y ai appris à maîtriser les problèmes de distance et de géométrie, les règles élémentaires de l’optique et du mouvement. Tex Avery m’a beaucoup inspiré dans la recherche de gestes a priori impossibles à réaliser... Il me reste toujours quelque chose de ce désir, une bizarrerie dans le mouvement, quelque chose d’extrême ou de délirant... Je recherche une danse du déséquilibre, toujours à la limite de la chute. Avec des modèles comme les Marx Brothers par exemple, et en particulier Groucho Marx, j’ai cultivé la prise de risque malicieuse, la répétition comique de l’erreur... »

UK
« When I was a child, I dreamt of becoming a comic book artist. Drawing is often at the origin of a new creation for me. I get my ideas down on paper, sketching anything that comes into my head. My culture is built on comic books, musical comedies, dancing in night clubs and... Oskar Schlemmer, the Bauhaus choreographer. Discovering photos of the characters in his «Triadic ballet» was a revelation to me. I had always wanted to work with simple geometric shapes like cubes and triangles; I was attracted by the way these lines and volumes interacted with each other. Alwin Nikolaïs taught me the importance of light and costumes and instilled in me a belief that everything can be mixed together. In terms of my dance technique, Merce Cunningham was my most important teacher. In New York, I followed the video courses that he gave himself. That was a fascinating experience which taught me how to overcome problems related to distance and geometry, and the basic rules of optics and movement. Tex Avery was a key influence in the way he sought out apparently impossible movements. That remains a strong part of me: this desire to seek out bizarre movement, something extreme and delirious... I seek to dance in a kind of dis-equilibrium, where a fall never seems far away. Inspired by people like the Marx Brothers, particularly Groucho, I developed a taste for provocative risk-taking and exploiting the comical possibilities of repeating a mistake... »

Philippe Decouflé.


www.cie-dca.com

haut de page

MAC — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac