Chargement

Documentary Nostalgia

Maison des arts de Créteil - Documentary Nostalgia

Documentary Nostalgia

Jung Yeondoo
Documentary Nostalgia est une vidéo en plan séquence de 84 minutes...

Documentary Nostalgia est une vidéo en plan séquence de 84 minutes.
« J’ai tourné l’intégralité de l’oeuvre au Musée National d’Art Contemporain de Séoul. Mon équipe et moi-même avons construit une série de plateaux dans le musée, et l’idée était basiquement de placer la caméra à un endroit, d’appuyer sur le bouton d’enregistrement, et de laisser tourner pour toute la durée de l’oeuvre. Les films populaires et la TV sont en général construits grâce au montage. S’il y a une scène de dialogue, le réalisateur va filmer une personne puis l’autre et une conversation se développe malgré ces déplacements de caméra. Mais dans Documentary Nostalgia, c’est presque comme si la Terre était immobile et que tout l’univers lui tournait autour. Cette idée de «une scène, une prise » est une façon très primitive d’utiliser une caméra. Par exemple, si je voulais filmer une scène dans une classe avec deux angles différents, d’ordinnaires j’arrêterais simplement la caméra après la première prise, la déplacerais, et filmerais à nouveau. Mais dans mon cas, si je veux changer d’angle, je demanderais à tout le monde sur le plateau de se lever avec sa table et sa chaise et de les changer de sens, puis l’équipe technique déplacereait les murs et les changerais de sens pour créer un nouveau point de vue.
Pour Documentary Nostalgia, nous avons créé six scènes différentes : la maison de mes parents, la rue de la pharmacie de mon père, une rizière, un pâturage, une forêt et le sommet d’une montagne... »
Yeondoo Jung.

voir le site de l'artiste

UK
Documentary Nostalgia is a 84 minutes video shot in one take.
« I shot the work entirely in the National Museum of Contemporary Art in Seoul. My team and I constructed a group of sets in the museum, and the whole idea was basically that we would put the camera in one place, press the recording button and keep it running for the length of the work. Popular films and TV are generally constructed through editing. If there’s a dialogue scene, the director cuts from one person to the next and a conversation develops out of those shifts in perspective. But with Documentary Nostalgia it was almost like the earth was standing still and the rest of the universe was revolving around it. This idea of «one scene, one take» is a really primitive way of using the camera. For example, if I wanted to shoot a classroom scene from two angles, ordinarily I would simply stop the camera after completing one shot, move the camera, and then record again. But in my case, when I want to shift angles, I would have to ask everybody on set to stand up with their desks and chairs and turn sideways, and then have the crew lift up the walls of the set and rotate them
in order to establish the new view. For Documentary Nostalgia we created six different scenes : my parents’ home; the street outside my father’s pharmacy business; a rice paddy; a cow pasture; a forest; and a mountaintop... »
Yeondoo Jung

haut de page

MAC — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac