Chargement

Open for everything

12—13avr 2013

Constanza Macras Dorkypark

Open for everything

Danse
Depuis 2010, Constanza Macras s’est intéressé aux différents styles de vie, danses et musiques des Roms de Hongrie, Tchécoslovaquie et Slovaquie. Pour cette pièce, elle a fait travailler ensemble des musiciens tziganes, des performeurs, des amateurs de toutes générations et les danseurs de sa compagnie DorkyPark.

Open for everything explore les effets de la sédentarisation des communautés roms en Europe pour lesquelles les chances de travailler comme les autres citoyens sont moindres, pour lesquelles les traditions nomades ont été remplacées par la vie sédentaire, un phénomène sans rapport avec le déracinement des danseurs parcourant le monde pour répondre à des opportunités professionnelles.
Depuis 2010, Constanza Macras s’est intéressé aux différents styles de vie, danses et musiques des Roms de Hongrie, Tchécoslovaquie et Slovaquie. Pour cette pièce, elle a fait travailler ensemble des musiciens tziganes, des performeurs, des amateurs de toutes générations et les danseurs de sa compagnie DorkyPark. C’est dans une grande confiance que les protagonistes de cette aventure ont restitué et partagé leurs rêves, fait don de leurs passions et de leurs désespoirs. Ce voyage musical et dansé nous entraîne avec humour à la rencontre des vies des Roms aujourd’hui, en se jouant des clichés , malentendus en dépeignant les traditions, ressemblances, discrimination, pauvreté et violence. Qui tire avantage de ces préjudices ? Qui sont les vrais nomades du XXIe siècle ?

ARTE WEB/ La danse de Constanza Macras contre les préjugés

Avec "Open for everything", Constanza Macras nous tend un miroir...

"Comment traitons-nous les gens qui ne sont pas aussi Européens que nous pensons l'être...."

"Le travail de Constanza Macras refuse d’éluder l’ambivalence de ses sujets. Ses performeurs ne sont pas de «gentils sujets» mais de vrais caractères. Il y a Rajmund opéré pour devenir Fatima, un couple de joyeux machos confrontés à quelques femmes en lutte contre ce même système. La musique rompt avec les clichés folkloriques en leur substituant une réelle identité comme la danse mêle contemporanéité et traditions. Tout cela semble du plus grand naturel, tout à la fois témoignage et croyance dans l’engagement." Der Standard, mai 2012


Mise en scène et chorégraphie Constanza Macras , Dramaturgie Carmen Mehnert , avec Emil Bordás (H), Hilde Elbers (NL), Anouk Froidevaux (C), Fatima Hegedüs (H), Ádám Horváth (H), László Horváth (H), Hyoung -Min Kim (ROK), Denis Kuhnert (D), Vikt ória Lakatos (H), Zoltán Lakatos (H), Iveta Millerov á (CZ), Elik Niv (ISR), János Norbert Ors ós (H), Monika Peterová (CZ), Rebeka Rédai (H), Marketa Richterová (CZ), Ivan Rostás (H), Magdolna Rostás (H), Viktor Rostás (H), Musiciens Marek Balog (S), Milan Demeter (CZ), Milan Kroka (CZ), Jan Surmaj (CZ), Petr Surmaj (CZ), Interprètes Zsuzsa Berecz , Melinda Časná, Kata Kovács, Ármin Szab ó-Székely, Stagiaires interprètes Franziska Doffin, Directrice de Production DorkyPark Katharina Wallisch, Direction de Production Budapest Zsuzsa Berecz . Production CONSTANZA MACRAS / DorkyPark et le GOETHE-INSTITUT. En coproduction avec Wiener Festwochen , New Stage of National Theatre Prague , Traf ó House of Contemporary Arts Budapest , International Theatre Festival Divadelná Nitra , Hebbel am Ufer Berlin, Kampnagel Hamburg , HELLERAU – European Center for the Arts Dresden, Dansens Hus Stockholm et le Zürcher Theater Spektakel . Soutiens Capital Cultural Fund and the Governing Mayor of Berlin – Department for Cultural Affairs and the Open Society Foundations – avec la contribution de the Arts and Culture Program of Budapest .

vendredi 12 et samedi 13 avril à 21h00
haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac