Chargement

Kévin Senant

Maison des arts de Créteil - Kévin Senant

Kévin Senant

---- ----

L’écran est omniprésent dans le travail de Kevin Senant (né en 1985, vit et travaille à Bruxelles) - écran entendu comme pellicule physique ou figurée, qui à la fois lie et sépare une vidéo de son spectateur/utilisateur. Le rapport de Kévin à l’image et à la narration est autant marqué par le cinéma que l’informatique et les communications internet. Il étend cette pluralité de chemins de l’information à celle des supports de diffusion de la vidéo. De l’écran d’ordinateur à un mur de vis, il dissèque image et récit filmiques, éclate, brouille, duplique et diffracte le signal.

L’installation immersive proposée ici est composée de trois pièces distinctes mises en conversation. There is no way back plonge le spectateur dans la narration, en dispersant le texte dans l'espace, en laissant la lumière glisser sur des vagues de PVC et se refléter au plafond. Le dialogue bave jusqu’à devenir image, ambiance. Cette impossible fixation du texte se retrouve dans Finalement, projection d’une phrase en perpétuelle réécriture sur sa version “finale” constituée de vis. Kevin manipule la position d’auteur et la prise de parole comme il manipule l’image vidéo. Emission et réception se font floues, comme dans D’après une idée originale, où il pousse des internautes anonymes à co-écrire des scénarios de films potentiels.

Oeuvres présentées :
Finalement, 2016, projection vidéo sur vis
D'après une idée originale, 2015 Impressions matricielles sur papier listing
There is no way back, 2017 Installation vidéo

photo : There is no way back, 2017
Installation vidéo - 2 vidéos (boucle de 19m32s), son, desserte métallique, PVC transparent, dimensions variables

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac