Chargement

Fractal Film

Maison des arts de Créteil - Fractal Film

Fractal Film

 Delphine Doukhan & Antoine Schmitt

Voir un extrait

L’installation vidéo générative Fractal Film procède à un épuisement du regard sur une scène donnée : une caméra autonome programmée explore et nous montre la même scène, indéfiniment et toujours différemment. Projetée en grand format, une courte scène cinématographique se déroule, encore et encore. Bien qu’en boucle, elle n’est jamais vue sous
le même angle, ni avec les mêmes positions, mouvements et comportements de caméra. La scène, écrite et tournée par Delphine Doukhan, est un drame court mais complexe, à plusieurs
degrés de lecture, un huis clos sans paroles impliquant six personnages pendant une soirée dansante aux airs de rituel tacite. Cette scène très précisément chorégraphiée a été tournée
en très haute définition (5K) sous huit angles différents. Pendant l’exposition de l’oeuvre, une caméra logicielle, conçue et programmée par Antoine Schmitt, zoome et navigue à l’intérieur de ce matériau vidéo source pour explorer et montrer la scène de manière indéfiniment variable. Pour cela, elle suit des règles de mouvement, définies et écrites par les auteurs, et tirées du
langage cinématographique, du comportement animal, des mathématiques ou de la physique. Quelques-unes de ces règles laissent explicitement des degrés de liberté à la caméra, dans
certaines limites. A chaque passage de la scène, la caméra programmée choisit une règle au hasard et l’applique. Le résultat est un regard infiniment variable sur une même scène.
Fractal Film articule les concepts de l’art génératif avec le langage du cinéma. C’est une collaboration entre l’artiste vidéo Delphine Doukhan et l’artiste génératif Antoine Schmitt.

EN The generative video installation Fractal Film aims to provide every possible point-ofview for a film scene. An autonomous, programmed camera explores and shows us the same scene indefinitely, each time from a new perspective. Projected in a wide-angle format, the short cinematographic scene plays over-and-over in a loop, each time revealing new, previously unforeseen elements. The scenario, written and filmed by Delphine Doukhan, is a short but complex drama with several layers of meaning – a story without words involving six characters during a dance party, with implications of an underlying, troubled ritual. This precisely choreographed scene was shot in high definition (5K) using eight different camera angles. During
the exhibition of the work, a software camera designed and programmed by Antoine Schmitt, zooms and navigates within the source video material to explore and show the scene of infinite
variety of ways. The computer program follows movement rules defined and written by the artistes (some of which explicitly allow the machine a certain degree of freedom) using the
“languages” of film, animal behavior, mathematics and physics. Each time the scene passes, the programmed camera chooses a random movement rule to apply, resulting in an infinitely variable exploration of the same scene. Fractal Film cross-pollinates the concepts of generative art with the language of cinema.

Installation vidéo générative, 2013 ; Programme spécifique, ordinateur, vidéoprojecteur ; Durée : infinie.
Auteurs : Delphine Doukhan et Antoine Schmitt ; Danseurs : Laurent Cebe, Thierry Champion, Cédric Cherdel, Chiara Gallerani, Vanessa Granjon, Carole Perdereau
Réalisation : Delphine Doukhan ; Programmeur : Antoine Schmitt ; Production déléguée : Stereolux et les Films du Bali Bari
Co-production : l’Ososphère, ARTE Creative ; Soutiens : SCAM, DRAC Pays de Loire, Région Pays de Loire, Galerie RDV, Dicream (CNC)

+ d'infos sur les artistes

Antoine Schmitt

Delphine Doukhan

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac