Chargement

15 minutes of Biometric Fame & Rectilinear Displacement

Maison des arts de Créteil - 15 minutes of Biometric Fame & Rectilinear Displacement

15 minutes of Biometric Fame & Rectilinear Displacement

Marnix de Nijs

Le design de l’installation 15 Minutes of Biometric Fame est inspiré des caméras dollies utilisées dans l’industrie télévisuelle et cinématographique. Une grue se déplace de façon autonome sur un un large rail circulaire et par un système de reconnaissance faciale sa caméra scanne les visages des spectateurs. Par l’analyse de données biométriques, elle associe et compare les visages du public qu’elle associe par ressemblances à d’autres présélectionnés dans une large base de données de personnes. La base de données comporte des «célébrités» (télé-réalité et internet) découvertes grâce à des recherches effectuées en ligne dans les principales langues du monde. Le processus de comparaison est visible sur l’écran de la caméra et les visages capturés des spectateurs sont non seulement projetés en grand dans l’espace public mais également ajoutés automatiquement à la base de données... L’artiste Marnix de Nijs déconstruit ironiquement les processus par lesquels la célébrité et la gloire sont créés par l’industrie du divertissement, ainsi que par les internautes à travers les réseaux sociaux et les diverses applications du Web 2.0. Dans notre culture de l’Internet contemporain, les célébrités comprennent non seulement les acteurs et les chanteurs de pop mais aussi des gens ordinaires qui atteignent leur 15 minutes de gloire en participant à des émissions de télé-réalité ou en diffusant leurs vidéos qui deviennent des hits sur YouTube. Voir l'interview de Marnix de Nijs c'est ici

EN > The design of the installation 15 Minutes of Biometric Fame is inspired by the camera dollies used in the television and film industries. A camera crane moves autonomously over a large circular track and points the lens at visitors in the exhibition space. The installation scans each visitor’s facial features and, using biometric video analysis software, compares them a vast array of pre-selected persons in a database. The database features “celebrities” harvested from the Internet through online searches performed in all the world’s major languages. The comparison process is visualized on an LCD monitor at the back of the camera dolly. The faces of visitors who match preselected persons in the database are displayed on a large public screen and added to the database – elevating ordinary visitors to the status of newborn celebrities. In the installation 15 Minutesof Biometric Fame, artist Marnix de Nijs ironically deconstructs the processes by which stardom and fame are created by the modern entertainment industry and ordinary Internet users through various Web 2.0 applications. In our contemporary Internet-driven culture, celebrities include not only glamorous actors and pop singers but also ordinary people who achieve their 15 minutes of fame through participating in reality shows or uploading videos that become YouTube hits.

Installation audiovisuelle, rail et dolly robotisée, caméra, système de reconnaissance facial, projection. 2011
Production : Marnix de Nijs, Co-production: V2_lab Rotterdam, NL, TASML, Beijing, CN. Développement logiciels: V2_lab, Artm Baguinsky, Rotterdam, NL

Rectilinear Displacement (Déplacement Rectiligne) est une expérience physique conçue à partir d’une installation audiovisuelle interactive, contrôlée mécaniquement et dans laquelle le mouvement linéaire [la progression vers l’avant*], est utilisé de façon centrale. L’opérateur de l’installation se place sur un objet qui effectue un long mouvement linéaire à travers l’espace d’exposition. Dans le même temps, l’utilisateur est plongé dans une série d’images visuelles composées de « nuages de points scannés au laser » projetées sur un écran sphérique. Le but de l’installation n’est pas de reproduire physiquement le mouvement d’une caméra, mais de créer une nouvelle expérience sensorielle au cours de laquelle le mouvement, accéléré et décéléré, ainsi que la manipulation du temps sont de la plus haute importance.
*La progression vers l’avant est un terme utilisé en cinématographie pour désigner le mouvement avant d’une caméra. Elle est utilisée, par exemple, pour rendre compte de l’avancée d’une voiture où l’on peut voir le paysage défiler des deux côtés de l’axe optique.
Quant à l’interface, le mouvement linéaire occupe une position centrale à l’intérieur de la représentation visuelle. On retrouvera l’image en temps réel de la zone scannée au laser où l’exposition est installée. Le terme « en temps réel » est approximatif ici puisque c’est la manipulation et l’expérience du temps dans ce projet qui sont les plus importants. Grâce à une marge de quelques minutes, les facteurs de temps, de lieu et d’espace peuvent être contrôlés. Pour chaque exposition, l’ensemble du bâtiment est scanné une fois, alors que l’espace d’exposition en lui-même est scanné en temps réel. On obtient ainsi du bâtiment une sorte de représentation aux rayons X, tandis que la représentation de l’espace d’exposition changera constamment. Cette installation provoque un léger déséquilibre chez l’utilisateur dans sa façon de contrôler ou de percevoir le temps, mais aussi dans la maîtrise physique et l’espace cinématographique. Voir l'interview de Marnix de Nijs c'est ici

EN >Rectilinear Displacement is an interactive, mechanically-controlled, physically-experienced audio-visual installation in which linear movement, or forward travel, is centrally employed. The operator of the installation is positioned on an object which makes a long linear movement (20 to 40 meters) through the exhibition space. At the same time, the user is immersed in visual images composed of ‘laser scanned point clouds’ projected on a spherical screen. The purpose of the installation is not to physically simulate a camera movement, but to create a new sensory experience wherein movement, acceleration and deceleration and the manipulation of the time-experience are of the highest importance. Forward travel is a term used in cinematography to explain the forward motion of a camera. For example: to move like a car, where you can experience the landscape passing by on both sides of the optical axis. As with the interface, the linear movement takes a central stance within the visual representation. Real-time image of the laser-scanned area where the installation is exhibited will be applied. The term ‘real-time’ is used loosely here, because it is the manipulation of and the experience of time in this project which is most important. By making use of a time buffer of a few minutes, the elements of time, place and space can be regulated. For every exhibition the whole complex will be scanned once while the exhibition space itself will be scanned in realtime, resulting in a X-ray kind of representation of the complex while the representation of the exhibition space itself will dynamically change. The installation creates a slight unbalance in the users control or perception of time, physical command and cinematographic space.

Installation audiovisuelle, rail et dolly robotisée, scanner 3D, projection sur parabole. 2014
Producer: Marnix de Nijs, Rotterdam, NL
Financial support: dKC, Rotterdam, NL;CBK, Rotterdam, NL;Mondriaan Foundation, Amsterdam, NL;
Many thanks to: Volker Kuchelmeister (Sydney, AU) ;  iCinema Centre, (Sydney, AU) ; V2lab (Rotterdam NL) ; Paul Bourke, (Crawley Australia) ; Edwin van der Heide (Rotterdam NL) ; Jaap van der Land (Fijnaart, NL) ; Brecht Debackere (Brussels, BE); Emmanuel Flores (Amsterdam, NL)

en savoir plus sur l'artiste

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac