Chargement

Eclipse II (série Cosmos)

Maison des arts de Créteil - Eclipse II (série Cosmos)

Eclipse II (série Cosmos)

Félicie D'Estienne d'Orves
La vidéo pour écran circulaire suspendu dans l’espace Éclipse II est l’aboutissement de la série Cosmos qui vise à interroger la connaissance mythique et instinctive qu’induisent les manifestations naturelles de la lumière.

La vidéo pour écran circulaire suspendu dans l’espace Éclipse II est l’aboutissement de la série Cosmos qui vise à interroger la connaissance mythique et instinctive qu’induisent les manifestations naturelles de la lumière. Comme les autres vidéos et constructions rayonnantes et colorées de l’artiste, elle interroge le processus de la vision et le conditionnement du regard. Elle donne à percevoir des rotations cycliques et progressives et le déroulement d’états lumineux et hypnotiques qui se réfèrent à des phénomènes d’astrophysique. Après la formation de la matière dans la sculpture Ovale (2008), le recouvrement apparent d’un astre par un autre en un instant précis dans Éclipse I (2009), l’explosion d’une étoile Supernova (2011), Éclipse II fait éprouver le jeu des positions relatives de l’observateur, d’une source de lumière et d’un disque éclipsant.
Une telle inscription dans l’espace de l’alignement d’ombres et de lumières évoque les limites de la perception humaine et des événements qui nous relient à des espaces-temps étrangers. Jean-Louis Boissier

Production : Galerie Lot 10, Bruxelles ; Centre Culturel de Rencontre de l’Abbaye de Saint-Riquier, Crédit photo : Matthieu Kavyrchine

Voir le site de l'artiste 

UK
A video for a circular screen suspended in space, Éclipse II is the last element of the Cosmos series which aims to question the instinctive and mythical understanding which natural manifestations of light induce. Like this artist’s other videos and radiantly coloured constructions, it seeks to explore the process behind vision and the ways in which our gaze is conditioned. It recreates a series of cyclical and progressive rotations as
various luminous and hypnotic states progressively unfold, inspired by astrophysical phenomena. After the creation of the material with the sculpture Ovale (2008), the apparent covering of one star by another at a precise instant in Éclipse I (2009), and the explosion of a star in Supernova (2011), Éclipse II helps us experience the play inherent between the relative position of the observer, a source of light and an eclipsing disk. This assertion in space of an interplay and alignment of shadow and light evokes the limits of human perception and events which create links with distant space-times.

haut de page

MAC — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac