Chargement

Marry Me In Bassiani

Maison des arts de Créteil - Marry Me In Bassiani
Lancement
16—19oct. 2019

(LA) HORDE

Marry Me In Bassiani

Danse
Artiste associé de la Maison des Arts

Dans le cadre de la programmation du Théâtre de la Ville - Hors les murs

« On ne peut pas oublier qu’inventer le navire c’est inventer le naufrage, inventer le train c’est inventer le déraillement, inventer l’avion, c’est inventer le crash...» Paul Virilio

Marry me in Bassiani s’impose comme une nouvelle déflagration artistique entre immersion dans la tradition folklorique géorgienne et radicalité de la scène techno contestataire de Tbilissi. Où la syntaxe chorégraphique articulera enjeu générationnel, numérique et sociétal.

Nouvellement nommés directeurs du Ballet de Marseille, artistes associées de la Maison des Arts depuis 2017, les membres du collectif dynamitent les codes de la danse contemporaine en interrogeant avec talent le ballet d’aujourd’hui : urbain, innovant à la recherche de ses filiations multiples et forcement enclin à d’autres trajectoires indisciplinaires.

« Depuis que nous avons commencé à travailler avec les hard-dances pour le projet « To Da Bone » présenté en 2018 à la Maison des Arts, nous nous sommes questionnés sur la circulation de la culture et plus particulièrement de la danse, par les corps, sur internet.

«Internet» depuis sa phase 2.0, a permis de démocratiser la représentation. Elle n’appartient plus aux artistes - puis par extension aux institutions qui les valident - mais à toute personne ayant accès à internet. Le partage de contenu par les users est une émancipation nouvelle et redynamise autant les questions de représentation que de représentativité.

Ainsi après analysé hard-dances et jumpstyle, qui avaient trouvé refuge sur internet, nous avons eu envie de remonter la source et de porter notre attention aux danses folkloriques et aux danses traditionnelles. Dans le flux de vidéos et de propositions, le contexte se perd facilement, il devient  alors difficile de retrouver l’histoire des gestes qui nous sont présentés ainsi que de sourcer les vidéos virales tant elles ont été partagées et relayées sans citer les auteurs.

Ces recherches nous ont donné envie de questionner les origines de ces danses, et de comprendre où pouvaient se trouver les influences folkloriques ou traditionnelles. C’est de cette manière que nous avons découvert les danses folkloriques et traditionnelles géorgiennes, qui s’autoproclament berceau de la danse en Europe et auraient influencé autant les européens que les orientaux et les slaves. Cette mythologie impossible à prouver aujourd’hui nous a donné envie de nous rendre sur place et de découvrir le pays. »

Pièce chorégraphique pour 15 interprètes
Production (LA)HORDE
Conception et mise en scène (LA)HORDE - Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel
Composition sonore Sentimental Rave
Scénographie Julien Peissel
Construction du décor atelier du Grand théâtre de Loire-Atlantique
Conception lumière Patrick Riou
Assistante artistique et costumes Lily Sato
Regard extérieur Jean-Christophe Lanquetin
Répétitrice Natia Chikvaidze
Régisseurs généraux Guillaume Allory et Sébastien Mathé
Régisseur son Jonathan Cesaroni
Chargée de production et diffusion Clémence Sormani
Assistant de production Léo Viguier
Administration Isabelle Chesneau
Avec l’ensemble IVERONI et le maître de ballet Kakhaber Mchedlidze (en alternance) Mari Bakelashvili, Gaga Bokhua, Tinatin Chachua, Natia Chikvaidze, Tornike Gabriadze, Iakob Gogotishvili, Tornike Gulvardashvili, Levan Jamagidze, Giorgi Khubaevi, Nika Khurtsidze, Khatuna Laperashvili, Kakhaber Mchedlidze, Neli Mdzevashvili, Anzori Popkhadze, Vaso Tchikaberidze, Tamar Tchumburidze, Natia Totladze, Lali Zatuashvili

Coproduction MAC - Maison des Arts de Créteil, Théâtre de la Ville - Paris, les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Maison de la danse de Lyon, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, Centre chorégraphique national de Nantes, Les Salins - Scène nationale de Martigues, Bonlieu – Scène nationale d’Annecy, Charleroi danse, Teatro Municipal do Porto, Kampnagel Hambourg, la Comédie de Clermont-Ferrand, Fondation BNP Paribas, Institut français, Fonds Transfabrik– Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant.
Soutien Grand T – Nantes.
(LA)HORDE est soutenue par la Fondation BNP-Paribas.
(LA)HORDE est artiste associé à la MAC – Maison des Arts de Créteil.
(LA)HORDE est en résidence à la Gaîté Lyrique.

Remerciements François Béchaud, Fanny Bertin, Catherine Blondeau, Lauren Boyer, Annie Bozzini, Marjorie Carre, Patricia Caule, Tamara Chanishvili, Isabelle Chesneau, Maxime Fleuriot, Salvador Garcia, Jean-Jacques Goron, Tiago Guedes, Patrick Gyger, Dominique Hervieu, Erika Hess, Sabine et Richard Keslassy, Jérôme Lecardeur, Marie Leschner, Tom Leick-Burns, Héloïse Lesimple, Gaëlle Massicot Bitty, Audrey Margueritat, José Montalvo, Leslie Perrin, Christine Paly, Christophe Potet, Matthieu Rietzler, Anne Rogeaux, Andras Siebold, Nino et Iliko Sukhishvili, Claire Verlet, Marylène Vicari, Laurent Vinauger...

© (LA) HORDE

Partenaires

THEATRE DE LA VILLE HORS LES MURS
me 16 au sa 19 octobre - 20:00

Tarifs

Pass 3+ → 12€
Pass 12+ → 10€
Plein tarif → 22€
haut de page

MAC — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac