Chargement

Robot, l'amour éternel

Maison des arts de Créteil - Robot, l'amour éternel
24—27jan 2018

Kaori Ito

Robot, l'amour éternel

Danse

Artiste japonaise, elle étudie le ballet classique dès l’enfance, elle devient très vite une danseuse captivante chez Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj ou James Thierrée, elle est ensuite l’assistante de Sidi Larbi Cherkaoui au cinéma, devient soliste pour Guy Cassiers avant de créer son premier spectacle Noctiluque à Vidy-Lausanne en 2008.
Elle entame aujourd’hui une nouvelle collaboration avec la Maison des Arts en tant qu’artiste associée.

Après avoir fait danser son père, en dévoilant, avec beaucoup de délicatesse, une nouvelle part de ses racines et de ses liens avec lui dans « Je danse parce que je me méfie des mots », elle crée « Embrase-moi », une performance sur l’amour avec son compagnon Théo Touvet, présentée parallèlement cette saison.

Dans ce dernier solo, "Robot, l’amour éternel",  Kaori Ito amorce un travail plus introspectif sur la solitude et la mort. Elle y cherche à travers l’envahissement des robots dans nos vies, « la charnière entre l’humanité et l’inhumanité, entre l’animé et l’inanimé".
Qui est, en vérité, l’instrument de l’autre?
A travers une série de carnets de bord de son quotidien, écrits pour prendre du recul, transparait le paradoxe absurde d’une routine vécue toujours trop vite et de plus en plus vite !
Égrenant des fragments de ses carnets intimes, questionnant la sensualité des corps et la finitude de l’existence, Kaori Ito joue, en scène, avec des moulages de parties de son anatomie. Elle porte ainsi un regard grave et insolite en cherchant à apprivoiser la mort. Eros et Thanatos se questionnent par la sensualité des corps. "La respiration, c’est la danse" dira-elle.

Voir le teaser

 

 Avec Kaori Ito
Texte, mise en scène et chorégraphie : Kaori Ito
Collaboration à la chorégraphie:  Chiharu Mamiya  et Gabriel Wong
Collaboration à la dramaturgie:  Julien Mages et Jean-Yves Ruf
Collaboration univers plastique:  Erhard Stiefel et Aurore Thibout
Régie générale et lumière:  Arno Veyrat
Manipulation et régie plateau : Yann Ledebt
Son:  Joan Cambon
Scénographie:  Pierre Dequivre, Delphine Houdas et Cyril Trupin
Regard extérieur, roboticien:  Zaven Paré

Production: Améla Alihodzic (Playtime)
Diffusion:  Sarah Benoliel / Administration : Pierre-André KranzProduction : Association Himé
Coproductions : ADC de Genève - Suisse, KLAP - maison pour la danse – Marseille, MA scène nationale – Pays de Montbéliard, Théâtre Garonne - scène européenne –  Toulouse, Lieu Unique – Nantes, Avant-scène – Cognac, Théâtre de Saint-Quentin-en–Yvelines, la Maison des Arts de Créteil.
Partenaires  Ministère de la culture - DRAC Ile de France, Fondation Sasakawa (en cours).
Soutiens Flux Foundation à Genève, Compagnie 111 – Aurélien Bory / La Nouvelle Digue.
Kaori Ito est lauréate du prix DanseAujourdhui - réseau des spectateurs de danse. A ce titre, son projet de création est soutenu par les mécènes de la danse.
L’Association Himé reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour l’ensemble de ses projets.
Kaori Ito est artiste associée à la Maison des Arts de Créteil.
La compagnie Himé bénéficie du soutien de Pro Helvetia pour ses tournées.         

mercredi 24 au samedi 27 janvier 19:30

Tarifs

10 à 22€

Télécharger

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac