Chargement

Tropiques du Grand Nord

Maison des arts de Créteil - Tropiques du Grand Nord
Maison des arts de Créteil - Elena Chernyshova
Maison des arts de Créteil - sebastien tixier
Maison des arts de Créteil - Elena Chernyshova
Maison des arts de Créteil - sebastien tixier
Maison des arts de Créteil - Elena Chernyshova
09jan—12mar 2016

Elena Chernyshova / Sébastien Tixier

Tropiques du Grand Nord

Vernissage mercredi 13 janvier 18h30
Exposition

ELENA CHERNYSHOVA  l JOURS DE NUIT – NUITS DE JOUR
La vie quotidienne d'une ville au Nord du cercle polaire

Jours de Nuit – Nuits de Jour  rend compte de la vie quotidienne des habitants de Norilsk, ville minière située à 400 km au nord du cercle polaire, en Sibérie.
Avec une population de plus de 170 000 habitants, c’est la plus grande ville d’extrême-nord.
La ville, ses mines et usines métallurgiques ont été construites par des prisonniers du Goulag. 60% de la population est impliqué dans le processus industriel. Norilsk est la 7ème ville la plus polluée au monde. La température moyenne est de -10°C, et peut atteindre au plus bas, -55°C en hiver. Pendant deux mois la ville est plongée dans la nuit polaire. Ces différents éléments font que les conditions de vie y sont uniques. Le but du projet est d’étudier l’adaptation humaine au climat extrême, au désastre écologique et à l’isolement. + d'infos 

Photographe autodidacte Elena Chernyshova, née en 1981 à Moscou s’est prise de passion pour les images durant ses études à l’Académie d’architecture. Toulouse – Vladivostok – Toulouse : 30 000 km, 26 pays, 1004 jours de rencontres et d’échanges. L’expérience fut décisive pour prendre le chemin de la photographie. Son travail met en lumière l’influence de certaines conditions sur l’activité humaine, les moyens d’adaptation et la diversité des modes de vie. Elena Chernyshova a reçu le 3ème prix du World-Press photo 2014 dans la catégorie «vie quotidienne».
Elena Chernyshova est représentée par la galerie Intervalle à Paris

 

SEBASTIEN TIXIER l ALLANNGORPOQ
"Allanngorpoq" en Groenlandais peut être traduit par «se transformer »

En début d'année 2013, le photographe Sébastien Tixier a entrepris un séjour au Groenland, un voyage du 67° au 77° parallèle jusqu'à Qaanaaq, à la rencontre de ses habitants, de ses paysages et de ses mutations économiques ou climatiques.
Ici, au pays de la banquise, aux paysages disparates et souvent hostiles, la culture inuit tend à fondre comme la glace, pour faire place aux supermarchés, aux HLM, aux téléphones portables et autres comptes Facebook. Même à l’extrême nord du territoire, si la chasse traditionnelle aux phoques se pratique encore, elle cède de plus en plus la place à la pêche industrielle. + d'infos

Sébastien Tixier est photographe autodidacte. Son travail aborde aussi bien les mises en scènes que les reportages. Ses photos ont fait l’objet de nombreux prix ou récompenses (Grand Prix d’Auteur FEPN en 2009, Mention Gold aux Prix Px3 en 2011 et 2013) et exposées en festival et galeries en Europe (Arles, Bruxelles, Paris, Brest, Londres). Allanngorpoq, concrétise 18 mois de préparation (documentation, prise de contacts, apprentissage de la langue) et d’immersion au Groenland. Ce reportage photographique associe l’approche esthétique de la peinture à un travail documentaire qui saisit autant les tressautements d’un territoire en mutation que les mouvements intérieurs des êtres qui l’habitent. Le livre issu de ce travail vient tout juste de sortir en Décembre 2014. Il est préfacé par Stéphane Victor. Il vit et travaille à Paris.
Sébastien Tixier est représenté par la galerie Le 247 à Paris.

Tout public :

entrée libre du mardi au samedi de 13h à 18h30 et les soirs de représentation
Fermeture exceptionnelle le samedi 5 mars
haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac