Chargement

Festival Sons d'hiver

Maison des arts de Créteil - Festival Sons d'hiver
13fév 2015

Festival Sons d'hiver

Concert
AMBROSE AKINMUSIRE QUINTET + CHARLES ALTURA + THEO BLECKMANN + MASSACRE

1ere partie : Ambrose Akinmusire Quintet invite Charles Altura & Theo Bleckmann
Ambrose AkinMusire : trompette - Walter Smith III : saxophone - Sam Harris : piano - Harish Raghavan :contrebasse - Justin Brown : batterie - Charles Allura : guitare électrique - Théo Bleckmann : voix

Ambrose Akinmusire est certainement une des meilleures nouvelles qui nous provient de la planète jazz en ces temps actuels. Il n’est pas une de ses révélations artificielles dont le commerce culturel est friand, mais assurément une promesse de grande et rare qualité artistique dont il nous faut d’emblée profiter et goûter les saveurs musicales.
L’écoute du Quintet d’Ambrose nous plonge dans un monde fait de délicatesse et de constructions audacieuses, impétueuses, qui savent toujours renouer avec une communication émotionnelle directe. Sa musique si moderne nous fait découvrir et explorer une succession de paysages merveilleux que l’on reconnaît immédiatement alors que nous ne les avions jamais connus. A visiter

 2ème partie : MASSACRE
Fred Frith : guitare - Bill Laswell : basse - Charles Hayward : batterie

Fondé au tournant des années 80, à New York, il fut d'abord la résultante de plusieurs concours de circonstances. Le jeune bassiste Bil Laswell et le jeune batteur Fred Maher collaboraient depuis quelques mois au sein de Material, groupe de "post- punk-industrial-funk" sponsorisé par Giorgio Gomelsky, le célèbre imprésario russe alors relogé dans la Grosse Pomme, quand le guitariste Fred Frith débarqua à son tour en ville après la dissolution d'Henry Cow : « Le groupe fut fondé pour rivaliser avec le harcèlement de ce style fort et énergétique que l'on entendait alors partout dans les clubs de la ville, a raconté Frith. C'était une réponse directe à New York, un groupe très agressif, ma réaction en quelque sorte à la scène rock des clubs new-yorkais. ». Trente ans plus tard, la réaction n'est plus nécessaire, aucun des membres du groupe n'a plus rien à prouver, mais l'énergie demeure à la base et au cœur de l'incarnation même de ce que peut un power trio, à travers des pièces aussi brèves qu'intenses, aussi élémentaires que complexes, dans des tourbillons ou des tourmentes de timbres et de rythmes déchaînés, que certains ont décrit comme un mixte improbable entre les Shadows, Derek Bailey, Captain Beefheart et Funkadelic...
Après une première phase et un premier disque, Massacre s'était déjà reformé à la fin des années 90, cette fois avec le batteur Charles Hayward venu de l'un des plus étranges groupes de rock de la fin du siècle dernier, This Heat. Leur disque live « Lonely Heart », paru sur Tzadik, le label de John Zorn, avait été en partie enregistré à Vitry-sur-Seine, dans le cadre de Sons d'hiver, en 2003. Ils y reviennent, forcément sans retenue et pour le plus grand plaisir. A visiter

 

 

Partenaires

sons d'hiver 15
vendredi 13 février à 20h30

Tarifs

abonnement 10€ / plein tarif 20€
haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac