Chargement

Les nuits

14—18mai 2013

Ballet Preljocaj

Les nuits

Création pour 18 danseur (avril 2013)
Danse
Le chorégraphe Angelin Preljocaj choisit en 2013 la thématique des Mille et Une Nuits, ces contes merveilleux au potentiel d’imaginaire inépuisable, pour proposer un spectacle plus flamboyant, comme rêvé.

« En relation avec Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, qui s’interroge sur la Méditerranée, je souhaite aborder avec l’ensemble de la compagnie, une réflexion autour des Mille et Une Nuits.
Au delà du mystère de ce texte écrit assurément à plusieurs mains et qui déploie des récits extrêmement variés, sortant les uns des autres comme des poupées gigognes, Les Mille et Une Nuits ont fait rêver des générations de lecteurs, intrigués et attirés, de tout temps, par leur dimension fantastique et érotique. Il y a dans ces contes des aspects très sensuels, que j’aimerais redéployer dans la danse. En 1988, j’avais créé la pièce Liqueurs de chair, dont la thématique était spécifiquement concentrée sur la notion de l’érotisme, mais plus imprégnée par l’esthétique des surréalistes. J’aimerais de nouveau me pencher sur cette question mais dans un contexte plus flamboyant tout en gardant le mystère et la fascination que j’ai pour l’Orient. Cet érotisme sera tourné vers les femmes, figures clés dans Les Mille et Une Nuits, mais pas uniquement, car j’aimerais jouer avec les genres, comme on peut le faire au théâtre où un homme peut être joué par une femme et inversement. La question de l’interprétation des textes des Mille et Une Nuits se pose souvent. On peut en avoir des lectures très diverses. Pour ma part chaque thématique me pousse à développer la danse en tant que concept, c’est-à-dire emmener plus loin soit l’écriture même de la danse, soit l’approche conceptuelle de ce que peut être la danse. Dans le cas des Mille et Une Nuits ce sera vraisemblablement aller au plus près du mystère d’un Orient rêvé où les corps se feraient signes, comme une calligraphie des affects et des humeurs. »  Angelin Preljocaj

 

Chorégraphie Angelin Preljocaj, Musique Natacha Atlas, Samy Bishai, 79D, Costumes Azzedine Alaïa, Scénographie Constance Guisset, Lumières Cécile Giovansili-Vissière, Danseurs Gaëlle Chappaz, Natacha Grimaud, Émilie Lalande, Céline Marié, Wilma Puentes Linares, Aude Miyagi, Nagisa Shirai, Charlotte Siepiora, Anna Tatarova, Patrizia Telleschi, Cecilia Torres Morillo, Yurie Tsugawa, Sergi Amoros Aparicio, Marius Delcourt, Sergio Diaz, Jean-Charles Jousni, Fran Sanchez, Julien Thibault , Assistant, adjoint à la direction artistique Youri Van den Bosch, Assistante répétitrice Natalia Naidich, Choréologue Dany Lévêque, Coproduction (en cours de négociation), Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, Théâtre National de Chaillot - Paris, Los Angeles Music Center - États-Unis, Château de Versailles Spectacles, Staatsballet Berlin - Allemagne, Opéra de Cologne - Allemagne, Grand Théâtre de Luxembourg, Théâtre de Caen, Grand Théâtre de Provence - Aix-en-Provence, Maison des Arts de Créteil, Festival Montpellier Danse 2013, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Les Nuits de Fourvière - Lyon / Département du Rhône, Amsterdam Music Theater - Pays-Bas.

 Le Ballet Preljocaj, Centre Chorégraphique National, est subventionné par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC PACA, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône, la Communauté du Pays d’Aix et la Ville d’Aix-en-Provence. Il bénéficie du soutien du Groupe Partouche - Casino Municipal d’Aix-Thermal, de la Fondation d’entreprise Total pour le développement de ses projets et de l’Institut français pour certaines de ses tournées à l’étranger. Visuel couverture: Le Bain turc, Ingres Jean-Auguste-Dominique © RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Gérard Blot

du mardi 14 au samedi 18 mai à 20h30
haut de page

MAC — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac