Chargement

 

 

Télécharger

Les artistes associés & leurs tournées

Maison des arts de Créteil - Les artistes associés & leurs tournées
 

ÉLISE VIGIER
Comédienne et metteur en scène.

Elle suit la formation d’art dramatique de l’École du Théâtre National de Bretagne et fonde avec les élèves de sa promotion Le Théâtre des Lucioles en 1994.

De 2007 à 2011, elle met en scène avec Marcial Di Fonzo Bo trois textes de Rafael Spregelburd : L’Entêtement (2011), La Paranoïa (2009) et La Estupidez – La Connerie (2007). Elle co-signe également avec lui la mise en scène de trois textes de Copi : Loretta Strong, Le Frigo et Les Poulets n’ont pas de chaises (2006).

Elle met en scène L’Inondation de Evgueni Zamiatine (2001) et participe à la création de : Copi, un portrait avec Marcial Di Fonzo Bo et Pierre Maillet (1998) et La Tour de la Défense de Copi avec Marcial Di Fonzo Bo (2005).

De 2001 à 2011, elle co-met en scène et joue avec Frédérique Loliée  dans plusieurs textes que Leslie Kaplan écrit pour elles : Louise, elle est folle (2011), Duetto 5 - Toute ma vie j’ai été une femme (2008), Duetto1, Duetto2, Duetto3, Duetto4 (2001-2007 / spectacle évolutif associant l’écriture de Leslie Kaplan à celle de Rodrigo Garcia). Elle joue principalement dans des mises en scène de Marcial Di Fonzo Bo, Pierre Maillet et Bruno Geslin avec qui elle co-réalise son premier scénario : La Mort d’une voiture, moyen métrage sélectionné au Festival de Brest, prix du jury à Lunel et prix de qualité au CNC.

En 2010, dans le cadre d’un projet européen autour de l’écriture de Leslie Kaplan, elle réalise un documentaire Les Femmes, la ville, la folie (1. Paris) [44’].

En novembre 2013, elle crée avec Frédérique Loliée le texte inédit de Leslie Kaplan, Déplace le ciel.

En juin 2014 elle monte avec Marcial Di Fonzo Bo aux Subsistances à Lyon, Dans la République du Bonheur de Martin Crimp.

En février 2015, elle joue dans Esmerate ! (Fais de ton mieux !) de Roser Montllò Guberna et Brigitte Seth, aux Subsistances à Lyon.

Elle est également dirigée par Pierre Maillet en mars 2015 pour la création Little Joe : Hollywood 72 présentée au 104 à Paris.

En compagnie de Leslie Kaplan et Frédérique Loliée, elle est associée au projet artistique du Théâtre du Nord dirigé Christophe Rauck. En juin 2015, elles y présentent le dernier texte de Leslie Kaplan Mathias et la Révolution avec les élèves de l’école du Théâtre de Nord pour leur spectacle de sortie.

À partir des textes Déplace le ciel et Louise, elle est folle de Leslie Kaplan, elle écrit avec Frédérique Loliée et Lucia Sanchez, Let’s Go, un film réalisé par Lucia Sanchez, auquel participent des habitants d’Hérouville Saint-Clair. Ce film sera diffusé par France télévision en décembre 2016.

En 2016, Élise Vigier crée Vera de Petr Zelenka à la Comédie de Caen-Centre Dramatique National de Normandie, actuellement en tournée.

Pour l’automne 2017 elle crée Harlem Quartet d’après le roman de l’auteur américain James Baldwin à la MAC de. Elle prépare avec Marcial Di Fonzo Bo pour janvier 2018 un spectacle tout public à partir de Georges Méliès M comme Méliès.

Depuis janvier 2015, elle est artiste associée à la direction de la Comédie de Caen-Centre Dramatique National de Normandie. Elle est également artiste associée à la Maison des Arts de Créteil depuis septembre 2016

 

Tournée HARLEM QUARTET
09 au 11 novembre création à la Maison des Arts de Créteil

16 au 18 novembre au Théâtre National de Bretagne à Rennes / dans le cadre du festival Mettre en Scène

23 novembre à l’Avant-Seine, théâtre de Colombes

23 au 26 janvier au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon

20 au 22 février à la Comédie de Caen, centre dramatique national de Normandie

22 au 30 mars à la Manufacture, centre dramatique national d'Ivry

 

 ++++++++++++++++++++++++++++++

 

(LA)HORDE
(LA)HORDE est un collectif artistique fondé en 2011.
Il regroupe à sa direction trois artistes : Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel.
Artistes pluridisciplinaires

(LA)HORDE oriente son champ d’action sur l’échange et le questionnement des codes de différentes disciplines artistiques notamment dans les milieux de l’art vivant et de l’art contemporain. Leur travail se développe à travers la mise en scène, la réalisation de films, l’installation vidéo, la création chorégraphique, et la performance.

A l’aide de mediums multiples, ils développent des scénarii et des fictions prenant racine dans des problématiques contemporaines et s’étendant sur plusieurs espaces de narration.

(LA)HORDE crée des univers instables et des fictions hypnotisantes qui défient le spectateur dans son expérience d’appréhension de l’œuvre.
Ils sont artistes associés de la Maison des Arts de Créteil depuis septembre 2016.

 

Tournée TO DA BONE - création 2017
31 mai et 1er juin 2017 création au Festival TransAmérique-Montréal, Canada
16 au 17 septembre 2017 Théâtre de la Ville-Paris (version 10’)
27 au 28 septembre Biennale Charleroi Danse
7 octobre Nuit Blanche à la Halle Héber, Paris.
Tournée 2018
2 et 3 février Maison des Arts, Créteil (version 15 danseurs)
13 et 14 février Le Manège de Reims, scène Nationale
20 et 21 février Pole-Sud, CDC Strasbourg 
9 mars Bonlieu, scène Nationale, Annecy 
23 mars TAP, Poitiers (version 15 danseurs)
27 au 29 avril Festival DDD Théâtre Municipal, Porto
Mai Théâtre de la Ville / Abbesses (Chantier d’Europe)
22 Mai Le Parvis, Scène Nationale, Tarbes Pyrénées

 

+++++++++++++++++++++++++++++++ 

 

KAORI ITO
Danseuse et chorégraphe

Née au Japon, Kaori Ito étudie le ballet classique dès l’âge de 5 ans. A 20 ans, elle part à  New York pour intégrer la section danse de l’Université́ Purchase. De retour à Tokyo, elle obtient un diplôme de sociologie et décroche une bourse pour retourner à New York dans le cadre du Programme d’Etudes Internationales pour les artistes du gouvernement japonais. Elle étudie à l’Alvin Ailey Dance Theater.
Dès 2003, elle tient le premier rôle dans la création de Philippe Decouflé Iris. Elle intègre le Ballet Preljocaj pour Les 4 saisons. En 2006, elle danse dans Au revoir Parapluie de James Thierrée et collabore avec lui sur Raoul et Tabac Rouge. Elle assiste ensuite Sidi Larbi Cherkaoui pour le film Le bruit des gens autour avec Léa Drucker et devient soliste dans l’opéra de Guy Cassiers House of the sleeping beauties.
En 2008, elle crée son premier spectacle, Noctiluque, à Vidy-Lausanne. En 2009, elle présente sa deuxième création, Solos, au Merlan à Marseille. Ce spectacle sera recréé pour la biennale de Lyon en 2012. Island of no memories naît en 2010 lors du concours (Re)connaissance. Il obtient le 1er prix et est sélectionné́ pour le programme Modul-Dance du réseau EDN.
En 2012, Aurélien Bory lui consacre un portrait avec Plexus, dont elle cosigne la chorégraphie. Après avoir dansé avec Alain Platel dans Out of Context, Kaori Ito crée Asobi, produit par Les Ballets C de la B. En 2014, elle crée La Religieuse à la fraise avec Olivier Martin Salvan dans le cadre des Sujets à vif au Festival d’Avignon.
Artiste polymorphe, elle réalise également des vidéos (Carbon Monoxide-2004, The sea is calm-2006, Niccolini-2008 avec James Thierrée, Damien Jalet et Niklas Ek), des peintures, et collabore régulièrement au théâtre avec notamment Edouard Baer et Denis Podalydès (Le Cas Jekyll 2, Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, L’homme qui se hait d’Emanuel Bourdieu et Lucrèce Borgia de Victor Hugo) pour la Comédie Française.
En 2015, elle crée Je danse parce que je me méfie des mots, duo avec son père sculpteur au Japon, qui tourne toujours. Elle reçoit le prix Nouveau talent chorégraphie de la SACD et est nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Kaori travaille également avec Alejandro Jodorowsky dans Poesía sin fin, sorti pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes 2016, et dans Ouvert la nuit d’Édouard Baer, qui sort en janvier 2017.
En 2017, elle conçoit pour le festival Antigel à Genève Embrase-Moi, une performance sur l’amour avec son compagnon Théo Touvet. Elle travaille en ce moment sur son prochain solo, Robot, l’amour éternel.
Elle est également artiste associée à la Maison des Arts de Créteil depuis janvier 2017

 

Tournée Robot, l’amour éternel

12 et 13 janvier KLAP Maison pour la danse, Marseille
16 et 17 janvier MA scène nationale, Montbéliard
24 au 27 janvier Maison des Arts, Créteil
20 et 21 février Lieu Unique, Nantes
9 mars Théâtre de Chatillon
27 et 28 mars La Ferme du Buisson, Marne la Vallée
3 au 7 avril Le Centquatre-Paris
9 au 18 mai ADC Genève, Suisse
25 et 26 mai Scène nationale , Saint Quentin en Yvelines 

Embrase-Moi
14 février Maison des Arts, Créteil
30 & 31 mars Ménagerie de Verre, Paris
19 avril KLAP Maison pour la danse, Marseille

++++++++++++++++++++++++++++++++

JOSÉ MONTALVO
Chorégraphe et directeur de la Maison des Arts 

Depuis de nombreuses années, José Montalvo mène, dans un double mouvement, la création d’un répertoire singulier, salué dans le monde entier, et la mise en oeuvre d’événements participatifs invitant le public à entrer dans la danse, qui ont pu rassembler jusqu’à 5000 personnes. Directeur du Centre chorégraphique national de Créteil puis, de 2000 à 2016, tour à tour directeur de la danse, directeur de la danse et du théâtre et artiste permanent au Théâtre National de Chaillot, il dirige actuellement la Maison des Arts de Créteil. José Montalvo est commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres.

 

Tournée 2018 Carmen(s) de José Montalvo

24 au 27 janvier création à la Maison des Arts, Créteil
1er  au 23 février  Théâtre National de Chaillot, Paris
6 mars Le Radiant, Lyon
16 et 17 mars : Le Grand Théâtre, Aix-en-Provence
21  au 24 mars  Théâtre de Caen, Caen
10  avril  Théâtre des Sablons, Neuilly
3  au 6 mai  Scène nationale des Gémeaux, Sceaux
29 et 30 juin Théâtres de la ville de Luxembourg.
© Patrick Berger ( photo d'illustration )

 

 

 

En plaçant la création au centre du projet de la Maison des Arts, nous avons souhaité soutenir et accompagner des équipes artistiques talentueuses et très diverses en les associant pleinement à la vie du théâtre.
Elise Vigier, (LA)HORDE et Kaori Ito sont les artistes associés de la Maison des Arts. Ils seront une respiration vibrante et singulière au cœur de la saison.

Ils répéteront dans nos murs et présenteront leurs spectacles au cours des saisons qu’ils traverseront avec nous. Ils seront naturellement partie prenante de la politique d’action culturelle et d’éducation artistique, instaurant ainsi une relation privilégiée avec le public qui nous fait confiance, déployant des projets avec les écoles, les ALSH ou les spectateurs curieux.

Pour autant, le cadre très spécifique de chacun de leur projet, la conception unique qu’ils ont tous de leur matière artistique, nous ont conduits à rendre le cadre de ces coopérations le plus souple possible. En portant ensemble ces aventures artistiques et humaines, nous permettrons à chaque compagnonnage d’être construit « sur mesure » et écrit avec les équipes.
Il s’agira, sans que cela soit exhaustif, d’un soutien en coproduction, de mises à disposition d’espaces, de cartes blanches, de la mise en place de projets participatifs, de la diffusion de créations ou d’œuvres du répertoire …
Une nouvelle pulsation, un lieu d’invention artistique partagé. 

Télécharger

haut de page

MAC — Studio — Mac Plus

Inscription pour recevoir toutes les dernières news, offres de la mac